technique-hachures-au-feutre

 

Lorsque vous désirez faire un dessin au feutre, il faut une certaine assurance dans le trait. Car la moindre erreur peut anéantir votre travail. C'est pourquoi il faut savoir, ou placer les ombres et la lumière, pour ne pas aller trop loin.

Donc je vous conseil en un premier temps, de placer les ombres au crayon. Ainsi vous aurez assez d'assurance, pour commencer à encrer votre croquis. Si vous adoptez cette habitude, en peu de temps vous allez maîtriser la technique des hachures au feutre, et ainsi vous trouverez votre style.

Choisir le calibrage des feutres

Si vous aimez dessiner au feutre, il faut vous équipé avec de bons outils. Pour cela, 4 feutres de différents calibrages suffisent.

 

feutres-pour-dessin

 

Un feutre calibré à 0.1 mm - Pour réaliser les contours d'un dessin, les hachures d'un portrait (visage). En règle générale, pour les détails et les nuances les plus claires.

Deux feutres calibrés à 0.3 et 0.5 mm - Pour créer les nuances intermédiaires entre le clair-obscur.

Un feutre calibré à 0.7 mm - Pour accentuer les ombres les plus fortes.

Voici les hachures "simples" avec les calibrages correspondants aux feutres :

 

techniques-hachures

 

Quel type de hachure utiliser ?

A vrai dire, il n'existe aucune formalité pour les hachures au feutre. C'est en fonction de la sensibilité de l'artiste et du résultat désiré. Par exemple, pour un style contemporain, les hachures "libres" sont bien appropriées. Pour un style plus "académique", des hachures "simples" et régulières sont conseillées. 

Les différentes étapes d'un dessin réalisé par hachures "libres" et "simples"

A travers ses quatre photos, vous pouvez suivre l'évolution de l'encrage du dessin.

 

hachures-pomme

  1.  Ombrage du dessin au crayon
  2. Contours du dessin au feutre 0.1 mm
  3. Positionnement des nuances au feutre 0.3 mm
  4. Positionnement des valeurs les plus fortes au feutre 0.5 mm. Puis les endroits les plus sombres au feutre 0.7 mm

Dans cet exemple les hachures "libres", forment des courbes sur la pomme. Cela permet de créer le volume. Pour ombrer, des courbes parallèles et verticales s'entrecroisent. C'est ce que l'on appelle des "contres hachures".

Tandis que l'ombre au sol est traitée différemment : hachures "simples", par traits horizontaux. Pour ombrer, il suffit de tracer des lignes parallèles, de plus en plus rapprochées.

 J'espère que cet article vous a éclairé un peu plus, sur la technique des hachures "libres" et "simples".